L'évolution du climat

Le changement climatique observé

  1. Que nous apprennent les observations de température ?
  2. Les observations du niveau de la mer et des nappes glaciaires
  3. Le dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre

Que nous apprennent les observations de température ?

C'est à partir de milliers de relevés quotidiens, effectués sur terre comme sur mer, que l'on obtient une estimation mensuelle mondiale de la température moyenne. Ces mesures possibles depuis les années 1850 se sont améliorées après 1957 avec le début des relevés en Antarctique, et ont été complétées à partir de 1979 par les mesures satellitaires.

a. Anomalies observées de températures moyennes en surface, combinant les terres émergées et les océans, de 1850 à 2012

Anomalie de température observée
b. Évolution de la température en surface observée entre 1901 et 2012 © Giec GT1 2013

a) Anomalies observées de températures moyennes en surface, combinant les terres émergées et les océans, de 1850 à 2012, tirées de trois ensembles de données. Partie supérieure: valeurs moyennes annuelles. Partie inférieure : valeurs moyennes décennales comprenant l'estimation d'incertitude pour un ensemble de données (noir). Les anomalies sont relatives à la moyenne sur la période 1961−1990.

b) Carte de l'évolution des températures en surface observée entre 1901 et 2012, dérivée des tendances de températures déterminées par régression linéaire d'un ensemble de données (courbe orange dans la partie a). Les tendances ont été calculées uniquement pour les régions où la disponibilité des données permet une estimation robuste (c'est-à-dire, uniquement pour les mailles présentant des relevés complets à plus de 70 % et plus de 20 % de données disponibles dans les 10 premiers et 10 derniers % de la période temporelle). Les autres régions sont en blanc. Les mailles pour lesquelles la tendance est significative au niveau de 10 % sont indiquées par le signe +.

Les données  du Giec 2013

En termes de moyenne planétaire, les températures de surface ont subi une hausse d'environ 0,85 °C, point moyen d'une fourchette d'incertitude située entre +0,65 et +1,06, au cours de la période1880 à 2012.

Chacune des trois dernières décennies a été successivement plus chaude à la surface de la Terre que toutes les décennies précédentes depuis 1850. Les années 1983 à 2012 constituent probablement la période de 30 ans la plus chaude qu'ait connue l'hémisphère Nord depuis 1 400 ans.

Le réchauffement sur le dernier siècle ne s'est pas produit uniformément, ni également selon les saisons et les régions. Il y a eu peu de changements entre 1850 et 1915, hormis quelques pointes dues à des variations naturelles, qui pourraient néanmoins également être dues à la médiocrité de l'échantillonnage.