L'air

Fumées et brouillards

 

 
  Objectifs
Les expériences suivantes ont pour objectif d'introduire la distinction entre fumées et brouillards, météores souvent confondus.
Des expériences complémentaires permettent de préciser les conditions de formation de certains brouillards.
Météo-France
Ci-dessus : brouillard dans une vallée du Jura. (Photo Yves Corboz)

 
  Matériel nécessaire
Bouteilles en plastique (lisses, si possible), rincées au détergent (produit à vaisselle, par exemple), puis séchées, bouchons, allumettes, encens, lames de verre (s'il fait chaud dans la pièce, il est préférable de refroidir les lames de verre en les enveloppant dans du papier et en les mettant au réfrigérateur avant de réaliser l'expérience), eau chaude.

 
 
Expérience n° 1 :  formation de fumée.

Un bâtonnet d'encens en fin de combustion est introduit dans une bouteille en plastique sèche. Des compressions-détentes répétées sont exercées sur cette bouteille qui est ensuite débouchée devant une lame de verre.
Remarque : les compressions-détentes sont facultatives ; elles sont conseillées ici pour que le protocole expérimental soit identique à celui de l'expérience n° 2.

Météo-France
 

Expérience n° 2 : formation de brouillard.

Le mode opératoire est identique à celui de l'expérience n° 1, mais de l'eau chaude a été préalablement introduite dans la bouteille en plastique, de façon à humidifier l'air.

Météo-France

Activité annexe :
création d'un « smog », brouillard dense, réalisable par combustion du soufre dans un creuset, le tout étant plongé dans un flacon en verre contenant un peu d'eau chaude ; mais cette expérience doit impérativement être réalisée sous une hotte.