La mesure

Mesure des précipitations solides

  Objectif

 

Les activités présentées ici ont pour objectif d'initier aux mesures de précipitations solides, à la nivologie, à la climatologie.

 

  Matériel nécessaire
Mètre à ruban métallique, boite métallique cylindrique de grand diamètre (ou morceau de tube de PVC de forte section), feuille plastique semi-rigide, récipient pour le "bain-marie", film plastique alimentaire, éprouvette graduée.

 
  Les expériences

Corboz

 S'il est relativement aisé de mesurer la hauteur de neige recouvrant un sol, ceci n'est pas significatif du contenu en eau liquide, très variable selon le type de neige (la masse volumique de la neige fraiche peut se situer entre 20 et 200 kg.m-3, avec parfois des valeurs extrêmes de 700 kg.m-3 dans les dépôts d'avalanche).

Il importe donc d'effectuer deux mesures :

  • la hauteur de la précipitation
  • la hauteur équivalente en eau à l'état liquide
     
Mode opératoire :
Choisir le lieu de mesure et de prélèvement (non balayé par le vent ; pas d'amoncellement)

1) mesurer la hauteur de précipitations (avec un mètre ruban métallique, par ex.)

Corboz

2) effectuer un prélèvement des précipitations :

Prendre une boite métallique cylindrique d'aussi grande section que possible, et de hauteur supérieure à celle des précipitations.

Enfoncer l'ouverture dans la neige (ou la grêle), glisser en dessous une feuille plastique semi-rigide (2) et retourner l'ensemble.

Attendre la fusion (3) ou l'accélérer très légèrement par un bain-marie à 20° C maxi (attention à l'évaporation, d'où la présence d'un film plastique)

Mesurer le volume d'eau de fusion (4)

 

Remarque : pour la grêle, mesurer la masse et le diamètre des grêlons moyens et exceptionnels.

Activités annexes :
  • Calcul de la hauteur de pluie équivalente, h = volume d'eau de fusion/surface de réception (ou section de la boite de prélèvement)
  • Calcul de la masse volumique de la neige...