Observer et mesurer

L'abri météo

  1. Histoire de l'abri météo
  2. Les caractéristiques d'un abri
  3. Contraintes d'installation d'un abri météo

Histoire de l'abri météo

Météo-France

 

La préférence est longtemps allée à un abri ouvert, qui a l'avantage d'assurer un accès facile aux capteurs et une meilleure ventilation, mais qui protège moins le capteur des rayonnements solaires réfléchis et infrarouges émis par le sol.

Abri ouvert © Météo-France

 

 

 

Météo-France

 

À partir des années 1920-1930, les stations météorologiques de mesure ont utilisé des abris de type Stevenson, du nom de son concepteur, l'ingénieur écossais Thomas Stevenson (1818-1887). Ils accueillaient un psychromètre, un thermographe, un hygrographe et des thermomètres mini-maxi.

 

Abri Stevenson © Météo-France

 

 

Actuellement, les stations de Météo-France sont équipées d'abris miniatures ou « modèle réduit », comme sur les photographies ci-dessous. Les grands abris de type Stevenson sont encore utilisés par certaines stations, mais de façon plus restreinte.

 

  Météo-France
Abris « modèle réduit » et miniature à coupelles. © Météo-France

 

Voir les observations météorologiques à la fin du  XIXe siècle